Connexion
La date/heure actuelle est Lun 20 Aoû - 19:56 (2018)
Voir les messages sans réponses


 Bienvenue 





Mort aux vaches, mort aux condés, vive les enfants d’Cayenne, à bas ceux d’la Sûreté !
 
Présentation

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Royaume des Noldors. Index du Forum -> Partie externe. -> Ambassade
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fingolfin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 182
Localisation: Gironde, Libourne (33).
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Ven 23 Jan - 17:57 (2009)
Sujet du message: Présentation
Répondre en citant

Alliance, " Le Royaume Des Noldors " [NOLDOR]
    

 
   

Le départ.    


La fin du troisième âge en Terre du Milieu sonna le glas des Elfes. Au final, ces derniers virent dans le futur l'ascension de la race humaine en générale. Les nains furent promis à un important déclin eux aussi. Tant irrémédiable que celui des premiers Enfants d'Iluvatar.
Les elfes quittèrent le continent pour aller à l'Ouest, et rejoindre les rivages blancs. Peu à peu, le monde changea tandis que leurs yeux n'assistaient plus au déclin et à la naissance des races. Les royaumes des hommes se muèrent au fil des âges. Les Valar décidèrent de retirer leur pouvoir des esprits. Les continents changèrent et c'est ainsi que naquit la Terre, ou planète bleue.
Depuis alors dix millénaires, les elfes vivaient paisiblement, sans connaître ni guerres et paix. Mais dans certains coulaient encore le sang de Fëanor, et du goût de l'aventure propre aux Noldor. Ainsi qu'une certaine soif langoureuse de pouvoir. Une envie de puissance, mais non viciée, différente de celle qu'aurait habité l'esprit maléfique d'un Sauron ou d'un Morgoth. Plutôt l'amour de détenir sa propre destiné.
Les Noldor ne purent s'empêcher donc, de quitter le plan dans lequel leur race entière s'était établie. Ils firent quelques incursions dans le monde humain, voyant leur société se développer et muer, se complexifiant et avançant scientifiquement. La magie s'estompa définitivement. Les Maiar disparurent des sources et forêts, et les derniers serviteurs de Morgoth, comme les dragons, furent éradiqués.

Fingolfin, un grand seigneur; tirant son nom d'un homonyme célèbre qui, dans un accès de rage, trancha la pied de Melkior; décida de s'intéresser à l'espace. L'immensité de l'univers le laissait songeur, et grâce à la longévité de son peuple, il comptait un jour, partir en explorer chaque planète. D'autant plus qu'à son admiration se mélangeait de la peine, car il ressentait que si la Terre avait été sauvée de la destruction, le Mal rongeait d'autres mondes.
Il se décida donc à mener une partie des siens hors des rivages blancs, et de voyager dans le néant avec eux. Nombre d'elfes, las de leur existence, le suivirent dans un périple qui durerait des milliers d'années.
Les Valar le mirent en garde cependant, notamment Manwë, qui convoqua Fingolfin. Ce qui se dit ne fut jamais dévoilé ni de l'un ni de l'autre, mais l'on murmure que le Vala le prévint que même sa sagesse ne pouvait anticiper et lever le voile qui obscurcissait son futur. La seule chose que l'on pouvait y discerner était une bénédiction... ou une malédiction.
Ainsi, les habiles artisans elfes forgèrent de nouvelles armes, et construisirent de puissants vaisseaux. Ils colonisèrent très vite quelques planètes, avant de se multiplier dans une région lointaine de la Terre.

L'expansion.    

En quelques cycles de temps, leur technologie et leur peuple crûrent à une vitesse ahurissante. Leurs bâtiments spatiaux autrefois légers étaient alors légions, fins, épurés et possédaient un potentiel de destruction inégalé. Ils éradiquèrent le mal de plusieurs planètes, tout en établissant de nombreux liens commerciaux avec d'autres peuples et races extraterrestres. Au final, après une longue guerre de deux siècles contre une espèce belliqueuse, les Noldor, sous la direction de Fingolfin, régnaient sur un empire atteignant une taille égal à la moitié d'une galaxie.
Nul ne contestait leur puissance, leur art, leur savoir... Ils auraient pu fédérer alors tous les peuples, mais le destin... Leur bénédiction... leur malédiction les rattrapa.
Du néant, sortit des tréfonds de l'univers, une civilisation à la haine inouïe. Elle était composée de millions de vaisseaux, et de milliards de soldats, avides de sang. A leur tête se dressait un être immense, entouré de chaines, une couronne ceignant sa tête belle et repoussante à la fois... Fingolfin ne le connaissait que par les récits de ses aïeux... Morgoth était revenu.
Le Grand Mal avait été banni dans l'espace par les Valar il y a des millénaires, mais son retour semblait être inéluctable. En quelques semaines, des dizaines de mondes furent détruits et pillés. Les populations elfes et non elfes périrent par milliers.

La ripostes des Premiers-nés fut terrible. Leurs navires de guerre, exercés au combat, dirigés par de grands commandants, balayèrent des flottes adverses entières. La guerre monta d'un cran lorsque Morgoth se mit à raser les monde à vue, depuis leur orbite. Enfin, l'abomination ordonna à ses vaisseaux d'aborder les bâtiments ennemis, plutôt que d'échanger des tirs dans de grandes batailles spatiales, pensant que ses orques feraient le poids en affrontements directs contre les elfes.
Ainsi reprirent les combats sanglants des corps à corps dans les couloirs étriqués de grands navires. Mais même là, le poids du nombre ne permit pas aux orques de l'emporter. Les Noldor possédaient toujours leur dextérité naturelle, leurs réflexes aiguisés qui faisaient d'eux de mortels combattants, affrontant la mort et refusant la fuite.
Petit à petit, les deux protagonistes s'affaiblirent et après cinq siècles de violence, Fingolfin décida de jouer un ultime coup pour mettre un terme définitif à la guerre.

La chute.    


Le seigneur elfe mena une armada à travers le sous-espace pour frapper au cœur des forces de Morgoth, prenant à partie ce dernier. Lors d'une bataille titanesque, les vaisseaux amiraux de chacun s'abordèrent. Les lames des elfes, vibrant d'arcs d'énergie, fauchaient les orques par rangs entiers. Ces derniers, lâches, frappaient d'estoc et de taille les fiers guerriers, et les achevaient à tirs de pistolets lasers.
Les arcs à tension elfiques lâchaient dans les corridors des volées de flèches explosives, au déflagrations de plasma impressionnantes. Les coques des deux structures se dépressurisaient en certains endroits, tuant d'un coup des dizaines de combattants.
Au cœur de la mêlée, Fingolfin et ses plus fidèles sergents se frayèrent un chemin jusques dans les entrailles du vaisseau adverse. Dans une immense salle se tenait Morgoth, autour d'orques en tout genre, s'occupant des commandes.
Les Noldor périrent par dizaines en échangeant les passes d'armes avec leur terrible adversaire. Fingolfin comprit que lui et ses hommes n'auraient jamais l'ascendant. Il leurs ordonna de saboter les appareils de navigations et de direction du bâtiment, avant de s'élancer vers Melkior.
Le seigneur elfe, malgré sa bravoure ne tînt que quelques minutes face à la puissance de son ennemi, mais parvint à gagner assez de temps pour que ses seconds s'acquittent de leur tâche. Grièvement blessé, il fut transporté agonisant hors de la mêlée et ramené dans une rapide retraite dans le Gondolin, le navire amiral de sa flotte. Ce dernier, les réacteurs à bout de souffle s'extirpa de l'emprise du vaisseau de Morgoth juste à temps. Ce dernier vrilla et se désintégra entièrement au milieu de son ost en déroute. Enfin, les elfes pensaient avoir vaincu...

Le troisième ennemi.    


S'il y a bien un aspect de personnalité qui fit défaut aux elfes durant leur longue histoire, ce fut l'opportunisme. Les humains, dont la vie semblait bien éphémère, saisissaient chaque occasion lorsqu'elle se présentait. Chose qui les rendait prompts à faire le mal.
La Terre, pendant la longue expansion des Noldor, avait elle aussi forgée un petit empire colonial dans son coin reculé de la galaxie. La prise de contact avec les hommes fut marquée par la concupiscence de ceux-ci. Une vaste portion de planètes de l'univers s'offrait à eux, affaiblie. Leurs armadas attaquèrent et s'emparèrent aisément de très nombreux mondes.
Les elfes furent terrifiés de voir à quel point leurs anciens alliés, qui les avaient oublié totalement, étaient devenus vils et carnassiers.
En moins d'un demi siècle, seules quelques planètes noldorim résistaient encore. L'hégémonie humaine était totale. Le seigneur Fingolfin reconnaissait là la malédiction qui avait frappé son peuple à nouveau. Tout comme ses aïeux, qui en reniant les conseils des Valar, avaient péri en Terre du Milieu. Pourtant, même au bord de l'extinction, jamais son peuple ne s'était éteint, et il continuait de patienter l'arrivée d'un évènement salvateur.

Ce dernier prit forme lors du 724ème conclave des colonies humaines. Les dissensions de territoires apparurent; des rivalités firent surface. D'énormes révoltes eurent lieu et l'empire terrien se disloqua d'un coup, en moins d'une année. Des centaines de milliers de petits royaumes et régences naquirent de ses cendres. Les humains prouvaient qu'ils étaient divisés. Des alliances rivales se firent la guerre, des conflits interplanétaires apparurent, plus nombreux que des nuées de moucherons. Les humains n'avaient pu resté soudé.
Fingolfin vit la chance de son peuple. Il réunifia les débris de son ancien empire. Stabilisa les derniers mondes sous sa protection, et se remit en devoir de coloniser d'autres astres encore inexplorés ou perdus.
Les dirigeants des planètes sous son égide se rallièrent à lui. Ils formèrent une alliance, Les Noldors. Accueillant elfes et humains, cette entité se devait de gagner en puissance. Aussi rapide et forte qu'une lame ouvragée, elle serait le fer de lance d'un renouveau dans un univers dévasté et divisé...

RP par Teclis17 .    

______________________
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 23 Jan - 17:57 (2009)
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Royaume des Noldors. Index du Forum -> Partie externe. -> Ambassade Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Guild Wars Alliance theme by Daniel of Gaming Exe
Guild Wars is a trademark of NCsoft Corporation. All rights reserved.
Traduction par : phpBB-fr.com